dimanche 20 octobre 2013

Gelée de coings


Les voisins de mes parents leur ont donné un énorme sac de coings que je me suis proposée de transformer en gelée.
Je n'avais encore jamais travaillé le coing et je comprends aisément que ce fruit hybride de la pomme et de la poire ne se mange pas cru : la chair est très dure et semble granuleuse, ça reste un peu poisseux sur les doigts à cause de sa haute teneur en pectine, puis ça n'a pas de réelle odeur. Par contre dès qu'il commence à être cuit, l'odeur est très agréable !

La gelée de coings n'est pas bien compliquée à faire mais prend du temps, d'ailleurs mon dos ne me dit pas merci !

Elle sera délicieuse au petit déjeuner tartinée sur du pain, des biscottes, de la brioche ou toute autre gourmandise. Et elle peut aisément servir de nappage pour les tartes aux pommes ou poires, il suffira de la faire chauffer pour la liquéfier un peu avant de l'appliquer au pinceau.

Vous pouvez au choix décider de la parfumer avec de la vanille ou des épices, j'ai pour ma part opté pour le coing nature.

Ingrédients :
- coings (6 kg pour moi)
- sucre : prévoir 950 g de sucre par litre de jus de coing obtenu
- citron : prévoir le jus d'un citron par litre de jus de coing obtenu


Essuyer les coings avec un chiffon afin d'ôter la pellicule pelucheuse qui le recouvre puis les laver. Ensuite les détailler en 4, bien retirer les petites feuilles qui restent à l'extrémité du fruit et le recouper en dés grossiers.
Mettre les morceaux dans un grand fait-tout (ici j'ai dû faire une cocotte à côté car je manquais de place) puis les couvrir d'eau mais attention à ne pas les noyer il faut mettre de l'eau uniquement à hauteur.
Amener jusqu'à frémissement puis laisser cuire à feux doux à couvert au minimum 45 min, quand les coings sont cuit leur chair devient rose et très tendre.

Filtrer les fruits et le jus obtenu à travers une passoire fine. La majorité des recettes s'arrête là, en foulant les fruits afin d'obtenir le jus qu'ils contiennent ; j'ai pour ma part trouvé qu'il y avait trop de pertes, j'ai donc laissé les fruits refroidir un peu et les ai passé petit à petit dans un torchon à tissage grossier en le tournant pour faire un pochon et filtrer le maximum de jus (déjà gélatineux, on voit que le coing est plein de pectine !).
Ensuite humidifier un torchon fin ou à défaut deux gazes dépliées et superposées puis placer sur la passoire fine nettoyée, filtrer une seconde fois louche par louche afin de retenir les petites impuretés et obtenir un jus clair.

Les étapes sont un peu longues, un peu sportives quand il s'agit de presser la chair des coings dans le torchon pour extraire le jus, mais ça en vaut la peine.
Avec 6 kg de fruits, j'ai récolté 3,440 L de jus !

Une fois le jus obtenu mesuré, ajouter le sucre ainsi que le jus de citron puis amener le jus à ébullition.
Placer une assiette au congélateur puis faire cuire ensuite jusqu'à ce qu'une goutte de gelée versée dans l'assiette se fige très rapidement, la gelée est cuite.
J'ai pris parti il y a quelques années de ne pas écumer mes confitures, à mesure de la cuisson l'écume se dissout, je trouve que cela fait trop de perte inutile mais pour la gelée c'est un peu obligatoire pour conserver sa limpidité.

Stérilisez les pots en les plongeant 10 min environ dans de l'eau bouillante puis les garder retournés sur un torchon propre.

Verser la gelée à la louche dans les pots, bien nettoyer les bords (avec un sopalin humide pour éviter les peluches), fermer et retourner afin que le vide d'air se fasse et stérilise ainsi vos pots.



Aucun commentaire: